Les romans fantastiques et le paranormal, d’hier et d’aujourd’hui

roman fantastique, littérature fantastique et paranormale

Lorsque l’on pense à littérature fantastique, on pense souvent au paranormal. Cependant, le terme paranormal est assez récent. Si l’on remonte au temps d’Edgar Allan poe, on se rend compte que le paranormal tel qu’il est décrit à l’époque, n’a pas grand chose à voir avec le paranormal d’aujourd’hui.

La littérature fantastique a toujours été imprégnée d’un mysticisme, de questions existentielles, du rapport du personnage au monde qui l’entoure. Par ailleurs, le héros est très souvent issu d’un univers ordinaire, routinier, très terre à terre en somme, avant de plonger dans une atmosphère incohérente et toujours très proche de la folie.

Le phénomène inexpliqué, dans la littérature de l’époque n’a pas vocation à être prouvé et ramener aux thèses scientifiques – il fait parti d’un nouveau paradigme qui le justifie en tant que tel. « Le phénomène paranormal intervient, c’est comme ça. »

La science dans le roman fantastique n’est arrivée que très récemment, notamment par le biais de la psychiatrie et des maladies mentales telles que la schizophrénie, la maniaco dépression etc… Auparavant, on ne définissait pas clairement si le héros avait une pathologie mentale ou non. Nous étions entrainé dans les abysses de sa conscience en se devant de s’adapter à sa logique ou du moins à accepter ses incohérences comme faisant parti d’un monde qui a ses propres règles.

Aujourd’hui, forcément, la littérature fantastique a grandement évoluée et se permet de s’aventurer du coté de la transcendance, du sens du je, de la dualité, de la cosmogonie.

Ainsi la tradition perdure mais suit véritablement les avancées scientifiques et métaphysiques, permettant à l’auteur de concevoir un univers toujours aussi fantasmé mais qui parlent à un plus grand nombre.

Les romans fantastiques sont parmi les livres préférés des lecteurs en quête d’aventures mystiques et extraordinaires. La littérature de ce genre n’aura sans doute jamais de fin, pour le bonheur de tous.